mardi 27 juin 2017

Complètement Cramé !

— Je repasse le journal ?








Auteur : Gilles Legardinier
Genre : contємρoяaιn, humoristique

419 pages










Lassé de tout, Andrew Blake quitte l'Angleterre et se fait embaucher comme majordome en France, au domaine de Bauvillier. Confronté à de surprenantes personnalités - sa patronne, Odile la cuisinière, Manon, ou encore Philippe le régisseur -, lui qui croyait en avoir fini avec l'existence va être obligé de tout recommencer...


Ne vous fiez pas aux apparences. Après avoir lu ce résumé - pas très vendeur, je vous l'accorde - vous ne devez pas être très tenté de savoir ce que cache ce livre à la couverture intrigante. Ce grand chat angora qui vous observe de ses yeux émeraude ne titille-t-il pas votre curiosité ? 

Complètement Cramé ! est un roman à l'humour qui vous colle le sourire aux lèvres ! Le début a été un peu dur puisque le rythme n'étais pas encore très stable et la trame ne commençais pas encore, mais passé une cinquantaine de pages j'ai dé-vo-ré les chapitres ! L'écriture de Gilles Legardinier est fluide, touchante et met tellement de bonne humeur ! 

Andrew Blake est le patron d'une entreprise de boites de conserves en Angleterre, mais il est âgé et plein de regrets, alors, pour se remettre les idées en place, il décide de fuir sa vie en se faisant embaucher en tant majordome dans un grand domaine de France. C'est un personnage que j'ai énormément appréciée ! Sage, apaisant tout en étant drôle, il fait un parfait grand père ! Pour ce qui est des autres protagonistes, ils sont tout aussi étonnants avec leur caractère farfelu ! Manon la femme de ménage, Odile la cuisinière, Philippe le régisseur et Nathalie la patronne ont chacun ce petit truc en plus, cette petite étincelle qui les rends attachants.

On ne s'ennuie jamais ! Il y a sans cesse des retournements de situations qui nous empêchent de nous ennuyer, Gilles Legardinier est fort pour ce coup là ! Bien entendu, il n'y a pas d'action ni réellement de trame, mais cette absence ne m'a pas embêtée pour autant. J'ai beaucoup rigolé devant les dialogues loufoques que s'échangent les personnages et face au ridicule de certaines situations. Ce livre met tellement de bonne humeur !


En conclusion, j'ai beaucoup aimé ma lecture ! Complètement Cramé ! est une histoire drôle et simple, parfaite pour se détendre ou s'aérer l'esprit. C'était mon premier roman de Gilles Legardinier et je ne suis pas du tout déçue ! Je pense bientôt me procurer d'autres livres de cet auteur, il m'a conquise !


○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○

- Quand t'étais jeunot, et que tu perdais une dent de lait, chez toi, on ne la mettait pas sous l'oreiller pour que la petite souris la prenne et te laisse une pièce à la place?
- Chez nous, c'est la fée des dents qui s'occupe de ça.
- C'est pourri.
- Pourquoi une fée ferait-elle moins bien qu'un rongeur? Nous, on ne tient pas à ce que des vecteurs de maladies infectieuses rampent sous l'oreiller de nos enfants pendant qu'ils dorment.
- Parce que vous y croyez sérieusement, vous, à la petite fée qui volette comme une gourde la nuit pour ramasser les chicots? Vous en avez déjà vu beaucoup, avec leurs petites ailes et leur sourire niais? N'oubliez pas de lui laisser la fenêtre de la chambre ouverte, à votre fée des dentiers, sinon vous allez la retrouver éclatée sur le carreau.

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○


Histoire :  4 /5
Personnages :  5 /5
Plume de l'auteur : 4.5 /5
Couverture : 4.5 /5

Ma Note : 18/20
Prochaine lecture : The revolution of Ivy de Amy Engel

vendredi 23 juin 2017

Eleanor & Park


Elle ressemblait à une oeuvre d'art . L'art n'avait rien a voir avec le beau, il existait pour faire ressentir des choses .








Auteur : Rainbow Rowell
Genre : яoмαncє, contємρoяaιn

378 pages








1986. Lorsque Eleanor, nouvelle au lycée, trop rousse, trop ronde, s'installe à côté de lui dans le bus scolaire, Park, garçon solitaire et secret, l'ignore poliment. Pourtant, peu à peu, les deux lycéens se rapprochent, liés par leur amour des comics et des Smiths...Et qu'importe si tout le monde au lycée harcèle Eleanor et si sa vie chez elle est un véritable enfer, Park est prêt à tout pour la sortir de là.



C'est bizarre, puisqu'en les achetant, je pensais sérieusement que j'allais bien aimer Aristote et Dante mais vraiment adorer Eleanor & Park. Eh bien, à mon grand étonnement, il s'est produit exactement l'inverse !

Pour tout vous avouer, j'ai l'esprit un peu embrouillé. Je n'arrive pas à déterminer si ce roman a été une bonne lecture, un presque coup de cœur ou un coup de cœur. Ce qui est certain en tout cas, c'est que j'ai passé un super bon moment en compagnie d'Eleanor et de Park. Ce sont des personnages simple qui m'ont beaucoup émue. Eleanor n'a pas le profil habituel des héroïnes, à savoir belle, mince, romantique, dont tout les garçons tombent amoureux et du genre qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. Non. C'est une adolescente grosse, moche, sans confiance en elle avec une manière étrange de s'habiller. Park, quand à lui, n'a pas les abdos de Ryan Gosling, le sourire tout droit sortit d'une pub de dentifrice, il n'est pas la star du lycée en mode bad boy et n'a pas un regard ténébreux destiné à charmer chaque fille qu'il croise. Park est un garçon solitaire, ni populaire, ni rejeté. Il n'embête personne et personne ne l'embête. 

J'ai eu un peu de mal au départ avec le personnage d'Eleanor. En fait, je ne la comprenais pas. Ses manières de réagir et de penser m'ont déplu, elle m'avait l'air un peu trop désagréable. Mais au fur et à mesure, j'ai appris à l'aimer, à respecter ses choix et à, en quelque sorte, m'attacher à elle. Ça a été de même pour Park. Au départ je le trouvais trop "vide" et dépourvu de profondeur. Je le trouvais plat. Mais, tout comme avec la jeune fille, j'ai fini par l'apprécier. 

J'ai lu ce livre tellement vite ! Je ne sais toujours pas si c'est parce que l'écriture était simple et les chapitres très courts, ou bien si c'est parce que je l'ai dévoré. Comme dit plus haut, je n'arrive pas à démêler ce que j'ai pensé d'Eleanor & Park, j'ai extrêmement de mal à avoir les idées claires. Quoi qu'il en soit, j'ai mis un peu plus de 24 heures à lire ce roman d'environ 380 pages et je trouve que c'est affolant puisque cela voudrait dire que je n'ai pas pris le temps de savourer cette petite romance.

Parlons-en, de cette romance ! Habituellement, je ne me dirige jamais vers ce genre livresque, tout simplement parce que pour moi romance = je t'aime puis je ne t'aime plus, je me met avec toi pour ensuite te larguer. Je ne sais pas ce que je veux alors je t'embrasse ! Bref, j'ai beaucoup de mal avec ça. Pourtant, j'ai été agréablement surprise de constater que dans Eleanor & Park, il n'y a rien de tout ça ! Les deux amoureux n'ont pas le physique parfait, ne tombent pas amoureux dès le premier regard - loin de là -, et ne vivent pas dans une vie remplie de paillettes et de petites licornes roses ! Leur amour m'a fait fondre. Il est tellement beau, tellement puissant que l'on a juste envie de vivre la même chose qu'eux. Bref, la romance est toute mignonne et touchante, j'ai adoré !


En conclusion, je m'attendais à mieux concernant l'histoire. Je pensais que j'allais être bouleversée, verser quelques larmes, mais non. Les personnages sont peut être un peu trop creux au départ, trop vides d'émotions, de pensées, de souvenirs. Mais sinon, j'ai énormément aimé cette romance qui est selon moi parfaite, et c'est le gros point fort du roman. Si vous recherchez un livre simple, avec une histoire d'amour toute belle et différente des autres romances "toutes faites", cette oeuvre de Rainbow Rowell est faite pour vous ! Et plus j'y pense, plus je me dis que cette histoire respire la réalité. Elle est vraie et délicate, et c'est pour ça que je suis heureuse de l'avoir lue.


○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○

La nouvelle a pris une grande inspiration et elle s’est avancée dans l’allée. Personne ne la regardait. Park essayait de l’ignorer aussi, mais c’était un peu comme ignorer un train qui déraille ou une éclipse.
La fille avait vraiment la tête de celle à qui ce genre de situation arrivait souvent.
Elle n’était pas seulement nouvelle, elle était grosse et gauche. Avec des cheveux hallucinants, rouges et bouclés. Et elle était habillée comme… comme si elle voulait qu’on la remarque. Ou peut-être qu’elle ne se rendait pas compte de sa dégaine. Elle portait une chemise à carreaux pour homme, avec cinq ou six colliers bizarres autour du cou et des foulards aux poignets. Elle lui faisait penser à un épouvantail ou aux poupées de chagrin que sa mère avait sur sa commode. A quelque chose qui ne survivrait pas en pleine nature.

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○


Histoire :  4.5 /5
Personnages :  4 /5
Plume de l'auteur : 4.5 /5
Couverture : 4 /5

Ma Note : 17/20
Prochaine lecture : Complètement cramé ! de Gilles Legardinier

jeudi 22 juin 2017

Tag #7


Coucou tout le monde !
Le Boudoir de Julie m'a taguée il y a 14 jours déjà pour le TAG : 12 livres à lire en 2017.
Donc on traîne pas plus longtemps et c'est partiiii !! \o/

(au fait, n'hésitez pas à aller jeter un p'tit coup d'oeil à ses réponses !)



1 - Le livre le plus attendu en 2017 ; 

Je ne guette pas spécialement les sorties livresques, donc je ne peux pas répondre à cette question (ça commence bien dis donc !)

2) Un livre de votre pile à lire que vous voulez absolument lire cette année ; 

AHAH ! Grand suspens...Cette année, je dois sortir La passe-miroir tome 1 de ma PAL ! Cette saga me fait tellement envie, même si pour l'instant la grosseur des fiancés de l'hiver m'intimide...


3) Un roman PKJ ; 

Wonder de R.J Palacio. D'ailleurs, je compte faire une relecture de ce roman très bientôt ^^

 4) Un livre d'un auteur que vous aimez beaucoup ; 

Je suis tentée de dire Le pacte des marchombres de Pierre Bottero, mais comme je dois vous saouler à ressortir cet auteur à chaque TAG, je vais plutôt dire La ligne Verte de Stephen King qui m'a émue au plus haut point !

5) Un livre d'un auteur que vous n'avez jamais lu auparavant : 

Je vais dire The Book of Ivy de Amy Engel, je n'avais jamais lu un livre de cette auteure avant celui-là.



6) Un livre que vous êtes sûr d'aimer : 

Harry Potter et L'ordre du Phénix (pas besoin de préciser l'auteure il me semble !)

7) Le livre qui vous intrigue le plus ; 

C'est sans aucun doute The Revolution of Ivy d'Amy Engel puisque je suis bien curieuse de savoir ce que nous réserve ce deuxième et dernier tome !

8) Une suite de série ; 

Une flamme dans la nuit de Sabaa Tahir, qui est la suite d'Une braise sous la cendre !


9) Une fin de série ; 

La quête des livres mondes, Le livre du temps de Carina Rozenfeld, un troisième tome qui clôture extrêmement bien cette saga ! 

10) Un livre que vous avez envie de lire mais dont vous ne savez presque rien : 

Complètement cramé de Gilles Legardinier ! Le résumé n'en dit pas énorme quand au déroulement de l'histoire et je suis bien curieuse de savoir ce qu'il cache !


11) Un livre d'un auteur de votre nationalité : 

Pas un livre, mais une saga ! La symphonie des Abysses de Carina Rozenfeld qui m'a beaucoup plu de par son originalité !

12) Un livre avec une narration proposant des points de vue multiples :

Sans hésiter je vais répondre Phobos de Victor Dixen, qui nous entraîne à travers Champ, ContreChamp, Chaîne Genesis ou encore Hors Champ. Les points de vue changent sans cesse, ce qui fait tout le suspens de la saga !


Et enfin, la question tant attendue...
Qui je tague ?? 



Bisous les copains, et à bientôt pour un prochain TAG !!

mercredi 21 juin 2017

Phobos tome 2

Il est trop tard pour oublier






Auteur : Victor Dixen
Genre : ѕ¢ιєn¢є-ƒι¢tιon, яoмαncє

490 pages









Ils croyaient maîtriser leur destin. 
Ils sont les douze pionniers du programme Genesis. Ils pensaient avoir tiré un trait sur leurs vies d’avant, pour devenir les héros de la plus fabuleuse des odyssées. En réalité, ils sont les victimes de la plus cruelle des machinations. 
Elle croyait maîtriser ses sentiments. 
Sur Mars, Léonor espérait trouver la gloire et, pourquoi pas, l’amour. Elle pensait pouvoir ouvrir son cœur sans danger. En réalité, elle a ouvert la boîte de Pandore du passé.
Même si les souvenirs tournent au supplice, il est trop tard pour oublier.


○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○
/!\ Attention /!\

Il est possible, qu'involontairement, j'ai insérée quelques spoilers dans ma chronique. Par mesure de prudence si vous n'avez pas encore lu le tome 1, je vous conseille de ne lire que la conclusion à la fin de l'article.
○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○


Phobos est une saga que je commence sérieusement à adorer ! Les personnages sont intelligents, vrais, tandis que la trame est une pure merveille, d'une originalité à couper le souffle ! Vous l'aurez compris, j'ai complètement adhéré à ce second tome !
Le début a très bien commencé, puisqu'on se retrouve directement dans la scène finale du premier volume, qu'on avait délaissé en plein suspens. Donc dès le début, l'action et l'addiction sont très présentes ! 

Dans ce tome 2, je me suis d'avantage attachée aux personnages. Ils ont réussi à m'émouvoir et à se faire apprécier, ce qui n'était pas le cas avant. Léonor m'a semblé plus sûre d'elle, plus mature, et il en a été de même pour tous les autres prétendants. Le défaut que je devrais attribuer aux protagonistes est que les méchants sont trop méchants et les gentils trop gentils. 

Au niveau de la trame, je l'ai préférée au tome 1. Il y a plus d'actions, plus de suspens, et plus d'idées quand au déroulement. On ne s'ennuie jamais, Victor Dixen a toujours quelque chose à nous mettre sous la dent ! Et je crois que c'est ça le gros point fort de ce roman : l'auteur manie avec perfection les longueurs. Dès que l'on commence à s'ennuyer, PAF ! un événement inattendu éclate, et bien sûr il n'en met pas plusieurs de suite pour ne pas que le récit devienne trop lourd, pour laisser le temps au lecteur de souffler. 
J'ai adorée fouler le sol de Mars avec les prétendants, assister à tous ces retournements de situation tout en étant à la fois un spectateur du programme Genesis, Léonor, Andrew et Harmonie ainsi que Serena et ses plans machiavéliques. 

La fin est très inattendue, surprenante. Je ne m'y attendais pas du tout ! Bizarrement, durant ma lecture j'ai accusée presque tout le monde, mais c'est pile le personnage que je ne soupçonnais pas qui est en réalité concerné ! L'auteur a vraiment très bien fait son travail au niveau du suspens, je n'ai rien vu venir. Par contre, ce schéma casse un peu l'originalité de l'histoire et franchement, Victor Dixen aurait pu faire nettement mieux sur ce point là, et c'est tout de même dommage...


En conclusion, j'ai vraiment adoré ce second tome, un peu plus que le premier !
Les personnages sont d'avantages vivants et matures, j'ai pu enfin m'y attacher, à mon plus grand bonheur ! Les actions sont là, tout comme le suspens, on ne s'ennuie jamais. J'admire beaucoup cet auteur qui sait parfaitement manier sa plume afin de tirer le meilleur de ses idées, et ainsi donner vie à une saga juste géniale ! L'histoire est toujours aussi originale. La fin est, certe, un peu trop vu et revue à mon goût, mais elle est tout de même étonnante et surprenante ! Je n'ai qu'une seule envie à chaque fois que je finis un tome : lire le suivant ! Mais pour le coup, je pense que je vais laisser passer un peu de temps avant de me jeter sur le dernier volume, histoire de faire durer le suspens !

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○

On est en danger depuis le premier jour de notre vie, depuis notre premier souffle, notre premier cri. Tu sais pourquoi j'aime tant les roses? Pas parce que sont des fleurs romantiques ou parce qu'elles permettent de jouer les jolis cœur, comme tu me l'as reproché lors de notre première rencontre. Les roses n'ont rien de mièvre ou de gentil, elles sont juste vraies. Cruellement vraies. Si leurs pétales nous montrent que la vie est belle à couper le souffle, leurs épines nous rappellent qu'elle est dangereuse à en crever.

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○


Histoire :  4.5 /5
Personnages :  4.5 /5
Plume de l'auteur : 5 /5
Couverture : 4.5 /5

 Ma Note : 18.5/20
Prochaine lecture : Eleanor & Park de Rainbow Rowell

dimanche 18 juin 2017

L'épreuve tome 1 → Le Labyrinthe


WICKED is good










Auteur : James Dashner
Genre : ∂уѕtoριe

464 pages








Quand Thomas reprend connaissance, sa mémoire est vide, seul son nom lui est familier... Il se retrouve entouré d'adolescents dans un lieu étrange, à l'ombre de murs infranchissables. Quatre portes gigantesques, qui se referment le soir, ouvrent sur un labyrinthe peuplé de monstres d'acier. Chaque nuit, le plan en est modifié. Thomas comprend qu'une terrible épreuve les attend tous. Comment s'échapper par le labyrinthe maudit sans risquer sa vie ? Si seulement il parvenait à exhumer les sombres secrets enfouis au plus profond de sa mémoire...


Je ne sais pas vous, mais moi je suis tombée amoureuse de cette couverture ! Je pourrais passer des heures à la regarder, elle est tellement belle ! Déjà, il y a le titre présenté avec une belle écriture, puis les hauts murs du labyrinthe, sans compter des deux petits bonhommes juste devant les portes, ça rend le tout tellement impressionnant !
Bon, déjà, pour la couverture, moi je dis chapeau. Mais en est-il de même pour le contenu ?

Les vingts premiers chapitres environ servent à poser les bases, l'environnement, la situation et le pourquoi du comment - qui met assez longtemps à arriver, d'ailleurs -. Dès le début j'ai été emballée dans ma lecture ! L'univers que nous présente James Dashner est extrêmement bien ficelé, travaillé et imaginé avec soin, d'autant plus que, pour une fois, le personnage principal n'est pas féminin, comme la plupart des romans de Young-Adult, mais bel et bien masculin, ce qui fait vachement plaisir ! Bon, même si tout est très bien conçu et qu'aucun détail n'a été oublié, je dois vous avouer que j'aurais tout de même préféré que l'auteur incluse d'avantage de monstres dans le labyrinthe, et pas qu'une seule variété...

En point fort de ce roman, il y a aussi les descriptions. J'ai vu absolument tout ce que je lisais ! Les portes, le bloc, les situations et les personnages m'apparaissaient très clairement dans la tête, comme dans un film. De plus, les Griffeurs me semblaient plus vrais que nature ! Même si au départ j'ai eu un peu de mal à me les représenter, - je les aient d'abord vus comme de gros bœufs bizarres, ensuite en des espèces de larves géantes - j'ai tout de même fini par y arriver et je peux vous dire que ces créatures font peur, très peur ! 

Le suspens est présent dès le début ! Que font tous ces gens enfermés dans le bloc ? D'où viennent-ils ? Qui a crée les Griffeurs ? Pourquoi le labyrinthe bouge-t-il sans cesse ? Bref, même si on a tout le temps envie d'avoir des réponses à ces questions, il faut être patient puisqu'elles mettent du temps à arriver ! 

Comme défauts, je dirais que la fin est assez décevante, car je m'attendais à mieux, à plus épique, plus spectaculaire. Elle finit trop tard - le suspens est partit en fumée à cause de ces quelques chapitres en trop - et j'ai l'impression que l'auteur a en quelque sorte "baclé" cette fin, souhaitant terminer ce tome au plus vite. De plus, elle ne donne pas très envie d'acheter le tome 2 pour connaître la suite. Je pense quand même que je me procurerais Terre brûlée puisque à part cette fin, j'ai beaucoup aimé la trame !



En résumé, l'épreuve est une saga qui commence plutôt bien mis à part la manière dont elle finit. Je ne me suis pas spécialement attachée aux personnages qui manquait selon moi de profondeur, mais sinon l'univers dans lequel les blocards évoluent est juste superbe et j'ai hâte de lire le tome 2 ! 


○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○

 - Tu sais Thomas, je me sens bizarre en ce moment. Ça fait drôle d'éprouver le mal du pays alors qu'on ne se rappelle même pas d'où on vient. Mais je ne supporte plus d'être ici. Je voudrais rentrer chez moi. Où que ce soit, qu'elle que soit ma famille. Je voudrais me souvenir.

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○


Histoire :  4.5 /5
Personnages :  3 /5
Plume de l'auteur : 4.5 /5
Couverture : 5 /5


Ma Note : 17/20
Prochaine lecture :  Phobos tome 2 de Victor Dixen

lundi 12 juin 2017

Aristote et Dante découvrent les secrets de l'Univers


Le problème, c'est que ma vie était l'idée de quelqu'un d'autre










Auteur : Benjamin Alire Saenz 
Genre : contємρoяaιn

359 pages








Ari, quinze ans, est un adolescent en colère, silencieux, dont le frère est en prison. Dante, lui, est un garçon expansif, drôle, sûr de lui. Ils n'ont a priori rien en commun. Pourtant, ils nouent une profonde amitié, une de ces relations qui changent la vie à jamais...C'est donc l'un avec l'autre, et l'un pour l'autre, que les deux garçons vont partir en quête de leur identité et découvrir les secrets de l'univers. 


J'ai mis longtemps à rédiger cette chronique, retravaillant chaque mot, chaque phrase, afin qu'elle soit aussi belle que possible. À l'image de ce livre. J'espère avoir réussie. Si ce n'est pas le cas, j'en suis sincèrement désolée.

Lorsque Aristote et Dante se rencontrent pour la première fois, dès les premiers mots échangés, on sent qu'il se passe quelque chose entre eux. Une étincelle. Ari, le narrateur, est un garçon renfermé sur lui même, pas très bavard et qui a pour manie de masquer ses pensées et ses émotions aux autres. J'ai ressentie avec une netteté effrayante ses souffrance. Dante, quand à lui est ouvert à la vie, joyeux et n'hésite jamais à partager son bonheur à son entourage. Deux adolescents au caractère totalement opposé, mais qui, ensembles, vont partir à la découverte des secrets de l'univers.

Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers n'est pas un roman comme les autres. La couverture est complexe, l'histoire est simple, mais les deux sont infiniment belles ! Il est composé d'énormément de dialogues, mais aussi de très peu de descriptions, ce qui n'est pas plus mal, car j'ai adoré m'imaginer à quoi ressemblaient les deux héros, et je crois que je n'aurais pas supporté qu'on m'impose une image d'eux. Il y a également des chapitres très courts d'environ trois pages, et même si on est sans cesse tenté de ne jamais s'arrêter de le lire, ce n'est pas un roman qu'il faut dévorer, bien au contraire. Il faut prendre son temps pour le lire, savourer chaque phrase, chaque chapitre, afin d'apprécier chaque parcelle de l'histoire. 

Malheureusement, même si je me m'obligeais à ne pas l'avancer trop vite, les chapitres défilaient tout de même sous mes yeux, et bien entendu, j'ai voulu sans cesse retarder ce moment où je tournerais la dernière page, je savais que ça serait dur, que ça ferais mal. Ce vide. Toute bonne chose à une fin, dit-on, et je l'ai fini. C'était inévitable.

Je n'ai jamais lu un livre aussi beau, aussi touchant. Les personnages sont tellement attachants qu'on les croiraient vivants. Ne vous attendez pas à tomber sur une histoire d'aventure, de fantasy avec des combats épiques, des monstres assoiffés de sang et des empires assiégés. Non. Il n'y a rien de tout cela. Il y a l'histoire de deux adolescents à la recherche d'eux même, de réponses quand aux mystères de la vie. J'aimais tellement que je devenais dépendante de ce livre. J'y pensais sans cesse. Je me suis couchée tard, je me suis levée tôt rien que pour continuer à lire. Une vraie drogue. 


En conclusion, Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers est plus qu'une pépite ou un véritable bijou. C'est un trésor fabuleux dont on ne peut pas détacher les yeux. Mais c'est aussi un roman qui fait énormément réfléchir. Que ce soit sur la vie, la solitude, la guerre ou l'adolescence. Peut être que ma chronique vous a convaincu, peut être pas.  C'est vous qui voyez, mais moi je vous conseille mille fois de le lire. Il en vaut la peine. C'est un roman qui m'a retourné, chamboulé, bouleversé. C'est un roman parfait.


○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○

Dante m'a chuchoté à l'oreille :
- Un jour, je découvrirai les secrets de l'univers.
J'ai souri.
- Et que feras-tu de tous ces secrets, Dante ?
- Je changerai le monde.
J'étais sûr qu'il le ferait.

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○


Histoire :  5 /5
Personnages :  5 /5
Plume de l'auteur : 5 /5
Couverture : 5 /5


Ma Note : 20/20
Prochaine lecture : L'épreuve tome 1 de James Dashner