mardi 15 août 2017

Illuminae tome 1 → Dossier Alexander

Ensemble.









Auteur : Amie Kaufman & Jay Kristoff
Genre : ѕ¢ιєn¢є-ƒι¢tιon, αvєntuяє

607 pages









Ce matin de 2575, lorsque Kady quitte Ezra, elle croit avoir vécu le pire moment de sa vie. L’après-midi, sa planète est attaquée par une entreprise interstellaire sans foi ni loi — BeiTech. Obligée de fuir, Kady embarque sur le vaisseau Hypatia, Ezra sur l’Alexander. Très vite, Kady soupçonne les autorités de leur cacher la vérité. Avec l’aide d’Ezra, elle pirate le réseau informatique de leur flotte, accédant ainsi à des données confidentielles qui mettent en cause leur propre état-major. Alors qu’ils sont toujours traqués par BeiTech, l’Intelligence Artificielle censée les protéger se met à agir d’une façon étrange...


Cette saga a fait et fait encore énormément de bruit sur la toile. Que ce soit sur les blogs, Livraddict, youtube ou encore instagram, j'ai beaucoup entendu parler d'Illuminae. Et, comme vous vous en doutez bien, j'ai fini par craquer et je me suis procurée les deux tomes. Ben oui, qu'est ce que j'aurais pu faire d'autre ? 99 % des avis que j'ai lu n'étaient que positifs, donc comment résister à ça ? 

Je tiens à vous prévenir d'avance : au début je n'ai absolument RIEN compris ! J'étais complètement perdue ! Alors déjà, je me suis embrouillée à cause de cette narration extrêmement différente des livres que j'ai l'habitude de lire. La majorité des conversations se déroule par sms, email ou encore par communication radio. Donc vous devez comprendre maintenant pourquoi j'ai eu du mal. De plus, je m'embrouillais beaucoup parce qu'il y avait pleins de mots étranges tels que AST, ATU, BTI, Terra, Terraplanète, CWU, IEM, IRL, etc - ce n'est qu'après l'avoir fini que j'ai remarqué qu'il y avait un lexique à la dernière page... -. Donc voilà, tout ça pour vous dire qu'au début j'ai été complètement paniquée parce que je n'y comprenait RIEN. C'est à partir du chapitre sur AIDAN que tout a changé.

Comme je disais, c'est à la page 272 environ que tout s'est débloqué et que j'ai commencé à plus qu'adorer ma lecture. Elle est devenue addictive et j'avais énormément de mal à lâcher le livre. Pour ce qui est des personnages, ils sont pas mal mais mais j'aurais aimé qu'Erza soit un peu plus approfondi - ce qui a été le cas pour Kady, heureusement -. Par contre, j'ai complétement adoré AIDAN, l'Intelligence Artificielle du vaisseau Alexander. Bizarrement, c'est cette "machine" qui m'a semblée la plus humaine ! Car AIDAN a beau être fait de puces électroniques, de chiffres et d'électricité, il est le personnage le plus travaillé et le plus approfondi de tous ! 

Mais le plus gros point fort de ce livre - et tous ceux qui l'ont lu sont certainement d'accord avec moi -, c'est certainement la présentation. Rien que la couverture est sublime et extrêmement bien travaillée, mais si vous voyiez l'intérieur ! Il est tout simplement splendide avec des illustrations, des pages noires quand c'est AIDAN qui parle et des représentations de l'univers splendides ! 

En conclusion, je vous conseille énormément ce livre ! Je n'ai rien compris au début mais à partir du premier chapitre sur AIDAN j'ai carrément adoré la lecture ! Illuminae est un roman vraiment phénoménal, que ce soit pour sa mise en page particulière ou concernant l'histoire. Il y a beaucoup d'action et la fin a été waw ! Au début j'avais un peu peur de ne jamais réussir à terminer ce roman mais finalement, je suis arrivée à bout de ces 607 pages bien plus rapidement que ce que j'avais prévu ! En bref, je vous conseille vraiment ce livre et j'ai hâte de lire le tome 2 !


○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○


"Je connais le nom de tous les malades à bord de ce vaisseau, Kady. De chaque personne qui est morte dans cette flotte. Leur histoire. Leurs espoirs. Le nom de leurs enfants. Des milliers de détails enfilés comme des perles sur un collier autour de mon cou. Je connais les secrets qu'ils murmuraient dans leurs rêves. Leurs derniers mots,leur dernier souffle. Je les connais comme personne. Peut-être mieux qu'eux-mêmes.
Ne me dis pas que tout cela n'a aucune importance pour moi."

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○


Histoire : 4 /5
Personnages : 4.5 /5
Plume de l'auteur : 4 /5
Couverture : 5 /5


Ma Note : 17.5/20
Prochaine lecture : La sirène de Kiera Kass

vendredi 11 août 2017

Quelques minutes après Minuit

Le monstre apparut juste après minuit. Comme tous les monstres.









Auteur : Patrick Ness
Genre : contємρoяaιn, ƒαntαѕtιquє

216 pages








Depuis que sa mère est malade, Conor redoute la nuit et ses cauchemars. Quelques minutes après minuit, un monstre apparaît, qui apporte avec lui l'obscurité, le vent et les cris. C'est quelque chose de très ancien, et de sauvage. Le monstre vient chercher la vérité.


Ce livre me tentait depuis un moment déjà. Alors quand je l'ai vu à la bibliothèque, je n'ai pas hésité une seule seconde ! Et franchement, je suis très heureuse de l'avoir lu, même si j'y ai versé quelques larmes...

Quelques minutes après minuit est un roman très puissant. L'écriture qu'a utilisé l'auteur est simple et légère, mais le vocabulaire qu'il utilise, la manière avec laquelle il manipule les mots rend cette histoire plus que touchante. Dès le début j'ai été emportée aux côtés de Conor, ce jeune garçon de treize ans au quotidien bouleversé par la maladie de sa mère. Mais un jour, à minuit sept précisément, un monstre vient lui rendre visite, et lui propose de lui raconter trois histoires...

/!\ Je rassure tous ceux qui en auraient besoin : ce livre ne fait pas peur. L'histoire n'est pas terrorisante, n'ayez crainte. /!\

J'ai seulement deux points négatifs à donner : premièrement, j'ai trouvé qu'il y avait un problème avec le personnage principal. Je l'ai trouvé trop "enfant" et trop immature. C'est simple : si l'auteur n'avait pas précisé son âge, je lui aurais sans doute donné 11 ans, et pas plus. De plus, il était selon moi assez naïf, mais heureusement ces défauts ne m'ont en rien donné envie de stopper ma lecture, loin de là. J'ai trouvé que vu que Conor faisait jeune, sa relation avec le monstre n'en devenait que plus belle et ses réactions plus touchantes. 

Pour le second point négatif, je dirais que la majorité des événements sont trop prévisibles. Beaucoup trop. Et c'est bien dommage car je suppose que j'aurais d'avantage été bouleversée si je n'avais pas vu venir la fin avant même d'avoir commencé ce roman.


En conclusion, j'ai beaucoup aimé ma lecture qui m'a fait pas mal pleurer. L'histoire est extrêmement touchante et belle, même si elle est trop prévisible. De même, Conor est selon moi trop immature pour son âge et ne réagit ni ne parle comme un enfant de treize ans, ce qui m'a assez dérangé - mais pas au point de me faire détester la trame quand même ! -. De plus, j'ai été très surprise par la beauté des illustrations contenues à l'intérieur de ce livre. Elles apportent une petite touche en plus, une originalité qui nous encre encore plus dans l'atmosphère. D'ailleurs, je vous conseille d'aller regarder la bande annonce du film sur Youtube, elle est géniale !

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○

« Les histoires sont les choses les plus sauvages de toutes, gronda-t-il. Les histoires chassent et griffent et mordent. »

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○


Histoire : 4.5 /5
Personnages : 3 /5
Plume de l'auteur : 4.5 /5
Couverture : 4 /5


Ma Note : 16/20
Prochaine lecture : Illuminae dossier Alexander de Amie Kaufman et Jay Kristoff

mercredi 9 août 2017

Six of Crows tome 1

On est tous le monstre de quelqu'un, Nina.








Auteur : Leigh Bardugo
Genre : мαgιє, αvєntuяє

559 pages









KAZ BREKKER, dit "Dirtyhands", est le chef des "Six of Crows", une équipe de malfrats aux talents exceptionnels : INEJ, espionne défiant les lois de la gravité ; MATTHIAS, soldat assoiffé de vengeance ; NINA, Grisha aux puissants pouvoirs magiques ; WYLAN, fugueur des beaux quartiers, expert en démolissions, et enfin JESPER, tireur d'élite accro au jeu.
Ensemble, ils peuvent sauver le monde de la destruction...s'ils ne s'entretuent pas avant ! 


Je viens de le terminer et je suis très heureuse de vous donner mon avis sur ce livre aujourd'hui ! Quand je suis rentrée dans la librairie ce jour là, ce n'était pas vraiment prévu que j’achète quelque chose (Oups...). D'ailleurs, ce livre ne figurait pas dans ma "wish-list prioritaire", donc je n'avais aucune raison de ressortir du magasin avec lui sous le bras. C'est malheureusement ce qu'il s'est passé...Pourtant, je ne regrette absolument pas d'avoir accompli ce méfait puisque ma lecture a été gé-niale ! 

Pour tout vous dire, les cinq premier chapitres ont étés très éprouvants pour moi pour la simple et bonne raison que l'auteure nous balance dans son univers sans prendre a peine de nous expliquer la moindre des choses. Dès le début, pleins de noms inconnus sont arrivés en rafale : Hoede, Joost, Anya, Yuri, Retvenko, Rutger, Geels...Sans parler des noms de gangs comme les Black Tips, les Dregs, les Shus (d'ailleurs, je n'ai toujours pas compris si les shus étaient un gang, des marchands ou bien des habitants d'un pays voisin, pour vous dire)...Bref, dès le début on n'y comprends un peu rien puisque Leigh Bardugo souhaite nous faire assimiler le fonctionnement de son monde trop vite et par bourrasques. Heureusement que je me suis accrochée ! 

Oui, car une fois la tempête de mots passés et qu'on a un peu bien compris le fonctionnement de Keetterdam (Là, vous devez vous dire : Oh non, encore un nom bizarre ! :) Pour vous aider, Keetterdam est la ville dans laquelle les héros vivent), ce roman devient très addictif ! Un véritable page-turner ! Même si je dois vous avouer que j'ai eu beaucoup de mal avec les noms des personnages "secondaires", comme Pekka Rollins ou Van Eck ; je m'embrouillait sans cesse ! (et du coup, je ne saurais jamais qui ils sont en vérité...). Donc mon conseil serait le suivant : Accrochez vous. Tout comme les fiancés de l'hiver, le premier tome de la saga la passe-miroir, il faut vraiment s'accrocher au début et après ça devient vraiment addictif !

Le plus gros point fort de ce roman, c'est sans aucun doute ses personnages : Kaz, Inej, Matthias, Nina, Wylan et Jesper ont tous ce petit côté unique, cette particularité que les autres n'ont pas et qui les rends terriblement attachants. D'autant plus qu'ils ont chacun un passé différent pour chacun, des espoirs, des souvenirs, mais aussi des qualités et des défauts. J'ai tout de même eu une préférence pour Inej et Kaz : l'espionne et le meneur ; je les ais trouvés irré-sis-tibles ! Je ne sais pas si c'est parce j'admire leurs caractères ou bien parce qu'ils ont une particularité que j'apprécie plus que chez les autres, mais ce dont je suis sûr c'est que j'ai totalement craqué sur eux !

Et enfin, un autre gros point fort : la couverture. Non mais regardez moi cette beauté ! J'ai passé un long moment à observer les personnages illustrés dessus, à fixer chacun des petits détails qui ont étés représentés et à chercher lequel était le plus beau. En vain ! Et puis c'est sans parler du magnifique corbeau derrière eux : le top ! 


En conclusion, j'ai vraiment adoré ma lecture, même si je commençais à en avoir un peu marre à la fin (ça commençait à devenir un peu longuet). Les personnages sont waw ! et la couverture est waw ! Bref, ce roman est une vraie bombe et je vous conseille vraiment de le lire si vous aimez les livre de stratégies, de bagarres, d'humour et de suspense. 


○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○

« Beaucoup d'hommes t'apporteront des fleurs. Mais un jour tu rencontreras un homme qui voudra connaître la fleur que tu préfères, ta chanson préférée, ton parfum préféré. Et même si il est trop pauvre pour t'offrir toutes ces choses la, cela n'aura pas d'importance, parce qu'il aura pris le temps de savoir des choses que personne d'autre ne sait. Seul cet homme saura gagner ton coeur. »

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○


Histoire : 4 /5
Personnages : 4.5 /5
Plume de l'auteur : 4.5 /5
Couverture : 5 /5

Ma Note : 18/20
Prochaine lecture : Quelques minutes après minuit de Patrick Ness

mardi 8 août 2017

5 raisons de lire Le pacte des Marchombres


Hello ! Comment allez vous ?
Je me suis rendue compte que je ne vous parlais pas assez de cette saga qui a bouleversée ma vie : Le pacte des Marchombres de Pierre Bottero.

C'est pourquoi, aujourd'hui je vais vous donner 5 raisons de lire cette saga parfaite et tellement marquante ! 



Pour la première raison, je dirais que la plume de Pierre Botter est unique. Pour tout vous dire, c'est la meilleure que j'ai pu rencontrer jusque là. Et pourtant j'en ai vu, des styles d'écriture, et pas qu'un peu ! Donc déjà, rien que pour ça vous devriez vous lancer dans tous les livres de cet auteur, puisque sa manière d'écrire est très touchante et marquante. Il manie mieux que personne l'art des mots et c'est principalement grâce à ça qu'il occupe actuellement une grande place dans mon cœur. ♥



Passons à la raison deux maintenant. L'univers de cette saga est tout simplement dingue ! Bon, bien sûr il n'est pas travaillé dans ses moindres détails et je dois dire qu'il ressemble assez à notre monde, mais comme dis plus haut, la plume de l'auteur apporte un petit quelque chose en plus, une petite étincelle qui fait tout la différence et nous en met pleins les yeux.



Ensuite, sachez que les personnages sont tous incroyablement attachants. Ils sont travaillés, façonné de sorte à ce qu'ils restent avec nous le plus longtemps possible après avoir refermé le livre et ont chacun ce petit souffle de liberté en eux, ce qui les rends tous aussi incroyables les uns que les autres. Sans parler d'Ellana, cette héroïne qui est entrée très facilement dans mon TOP des meilleurs personnages de romans (elle est même classée à la première place si vous voulez savoir !). Ellana, c'est la grâce, la beauté, la liberté et le courage dans un seul et même être. Cette jeune femme est unique et bouleversante. Incroyable. Inoubliable.



Pour continuer, sachez que cette trilogie n'est pas assez connue à mon goût. Pourtant, la grande majorité des personnes l'ayant lu en sont ressortis des étoiles dans les yeux, des rêves pleins la tête. J'ai discuté du Pacte des Marchombres avec de nombreuses personnes sur Instagram, eh bien qu'elles ont toutes été envoûtées ! Mais malgré ça, cette trilogie n'a toujours pas assez de popularité, et c'est bien dommage car j'aimerais la faire découvrir au monde entier.



Et enfin, pour la dernière raison, je vais vous dire que cette saga m'a transportée, éblouie, illuinée. Elle m'a bouleversée, chamboulée et marquée à jamais. Le pacte des Marchombres dispose d'une brochette de combats épiques, d'un soupçon d'humour, d'une poignée de mélancolie et surtout, surtout d'une bonne et grosse dose de liberté. Car c'est ça, être un Marchombre. C'est être libre avant tout.



"- Maman, pourquoi les nuages vont dans un sens et nous dans l’autre ?
Isaya sourit, caressa la joue de sa fille du bout des doigts.
- Il y a deux réponses à ta question. Comme à toutes les questions, tu le sais bien. Laquelle veux-tu entendre ?
- Les deux.
- Laquelle en premier alors ?
La fillette plissa le nez.
- Celle du savant.
- Nous allons vers le nord parce que nous cherchons une terre où nous établir. Un endroit où construire une belle maison, élever des coureurs et cultiver des racines de niam. C’est notre rêve depuis des années et nous avons quitté Al-Far pour le vivre.
- Je n’aime pas les galettes de niam…
- Nous planterons aussi des fraises, promis. Les nuages, eux, n’ont pas le choix. Ils vont vers le sud parce que le vent les pousse et, comme ils sont très très légers, ils sont incapables de lui résister.
- Et la réponse du poète ?
- Les hommes sont comme les nuages. Ils sont chassés en avant par un vent mystérieux et invisible face auquel ils sont impuissants. Ils croient maîtriser leur route et se moquent de la faiblesse des nuages, mais leur vent à eux est mille fois plus fort que celui qui souffle là-haut.
La fillette croisa les bras et parut se désintéresser de la conversation afin d’observer un vol de canards au plumage chatoyant qui se posaient sur la rivière proche. Indigo, émeraude ou vert pâle, ils se bousculaient dans une cacophonie qui la fit rire aux éclats. Lorsque les chariots eurent dépassés les volatiles, elle se tourna vers sa mère.
- Cette fois, je préfère la réponse du savant.
- Pourquoi ? demanda Isaya qui avait attendu sereinement la fin de ce qu’elle savait être une intense réflexion.
- J’aime pas qu’on me pousse en cachette."


○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○


"Force lumineuse et bienveillante.
Gratitude infinie pour celui qui guide.
Respect."


○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○


"Beauté du geste libre.
Supériorité de l’esprit sur la force.
Rire."


○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○


"Limites sans cesse repoussées.
Plaisir infini.
Ecriture."





Je vous remercie infiniment si vous avez lu cet article jusqu'au bout et j'espère vous avoir convaincu à lire cette incroyable saga. Bien entendu, n'oubliez pas que si vous ne l'êtes pas encore tout à fait, vous pouvez toujours l'emprunter à une bibliothèque, ils y sont certainement. ♥
Et  pour ceux qui se demanderaient ce qui m'a poussée à écrire cet article là, maintenant, eh bien c'est parce que je vais bientôt faire une relecture du Pacte des Marchombres, vous n'imaginez pas à quel point j'ai hâte !!! 





Et si ça vous intéresse, je vous met ci-dessous le lien de mes chroniques 
sur cette trilogie ! (ce sont de vieilles chroniques, je vous prévient à l'avance) :






♥ Merci et à bientôt ! ♥

Le meilleur des Mondes

On croit les choses parce qu’on a été conditionné à les croire.







Auteur : Aldous Huxley
Genre : ѕ¢ιєn¢є-ƒι¢tιon, classique

320 pages










Défi, réquisitoire, utopie, ce livre mondialement célèbre, chef-d'oeuvre de la littérature d'anticipation, a fait d'Aldous Huxley l'un des témoins les plus lucides de notre temps.
Aujourd'hui, devait écrire l'auteur près de vingt ans après la parution de son livre, il semble pratiquement possible que cette horreur s'abatte sur nous dans le délai d'un siècle. Du moins, si nous nous abstenons d'ici là de nous faire sauter en miettes... Nous n'avons le choix qu'entre deux solutions : ou bien un certain nombre de totalitarismes nationaux, militarisés, ayant comme racine la terreur de la bombe atomique, et comme conséquence la destruction de la civilisation (ou, si la guerre est limitée, la perpétuation du militarisme) ; ou bien un seul totalitarisme supranational, suscité par le chaos social résultant du progrès technologique.


Salut à tous ! En ce moment, je suis consciente de ne jamais pas être présente sur le blog. Mais j'ai tant à faire ! Tant à aller ! Et puis...c'est les vacances ! Alors j'en profite pour me libérer un peu de mes chroniques à écrire, et prendre enfin le temps de lire pleinement, de ne pas me soucier de ce que je vais écrire dans mes avis, de me pas m'affoler devant la lenteur à laquelle j'avance dans mes livres et de ne pas me forcer à lire plus vite pour vous poster ma chronique le moins tard possible. Alors oui lecteur, je ne suis pas très présente sur Les lettres de Sel, mais je te promets qu'à la rentrée je serais plus régulière dans mes posts ! ;) 

J'avais très envie de lire ce roman puisque il changeait un peu de mes lectures habituelles. Sachez que je ne lis pas souvent du classique puisque j'ai l'impression que ce genre ne me correspond pas, d'ailleurs je ne comprends jamais tout, les styles des auteurs dits "classiques" sont tellement complexes que je lis deux fois plus lentement que ma fréquence habituelle pour ne pas m'embrouiller. Je me suis pourtant plongée dans ma lecture avec frénésie, intriguée par le résumé. 

Comme je l'avais prévu, j'ai eu un peu de mal avec la plume d'Aldous Huxley puisqu'elle est certes, très complexe, mais en plus, l'auteur s'amuse à faire divaguer le lecteur dans les souvenirs des personnages sans même prendre la peine de le prévenir ! J'ai donc souvent perdu le fil de l'histoire, m'embrouillant à de nombreux passages. 

Les personnages ne sont pas très attachants, ni même très travaillés, n'ayant jamais de vrais sentiments "profonds". Cependant, j'imagine bien que l'auteur ne se soit pas attardé sur ces détails pour la simple et bonne raison que ce n'était pas son but : lui, il voulait que l'on s'intéresse à son univers, à sa "création", et non aux protagonistes. J'ai cependant apprécié certains d'entre eux pour leur ouverture d'esprit grâce à la poésie et aux grands questionnements dont ils sont exposés. 

Quand à l'univers, je dis chapeau à l'artiste puisqu'il a réussi haut la main à créer cette contre-utopie sur le thème du soit-disant-monde-parfait-qui-ne-l'est-pas-tant-que-ça avec des bébés "fabriqués" synthétiquement. Il y a juste un petit détail qui m'a contrariée : ce sont les hélicoptères. Pourquoi les habitants utilisent ce moyen de transport ? Je vous avoue avoir été un peu déçue. J'avais imaginé quelque chose de plus "grandiose", de plus "réfléchit". Quoi qu'il en soit, ce n'est qu'un infime détail, et j'ai aimé tout le reste. La manière dont tout est expliqué avec autant de détail - parfois un peu trop même -, la manière dont il nous parle de thermogène, de salinité, de viscosité pour nous expliquer le fonctionnement exact de ces "bébés-éprouvettes", la manière dont il nous bombarde de détails et de mots inconnus dont je n'ai aucune idée de leur signification. D'ailleurs, si j'avais à donner un défaut quand à la trame, je dirais qu'il manque affreusement de descriptions de ce monde. Du coup, je n'ai pas pu me le représenter dans les détails, ce qui est assez dommage...


En conclusion, j'ai relevé pas mal de défauts dans ce livre, mais sachez qu'il a aussi ses qualités. Le meilleur des mondes est un roman très intéressant qui m'a fait beaucoup réfléchir et que je conseille aux personnes qui se sentent prêtes à être attaquées de toutes part par des mots dont elles ne connaissent pas le sens, mais aussi aux les personnes tout simplement curieuses de découvrir la plume complexe mais ô combien unique de cet auteur. 


○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○

"Mais n'éprouvez-vous pas le désir d'être libre de quelque autre manière, Lenina? D'une manière qui vous soit propre ; pas à la manière de tous les autres."

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○


Histoire : 3.5 /5
Personnages : 2.5 /5
Plume de l'auteur : 4 /5
Couverture : 2.5 /5


Ma Note : 12.5 /20

Prochaine lecture : Six of Crows de Leigh Bardugo