lundi 29 mai 2017

Tag #6


Coucou tout le monde ! 
On se retrouve pour un nouveau TAG "code de la route" trouvé sur le blog Les lectures de Tichou et que j'avais trouvé vraiment sympa !

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○

● 1) Parking : Combien de livres as-tu dans ta PAL ?

J'ai actuellement 26 livres dans ma PAL ! J'essaie de ne jamais en avoir trop, sinon lire deviendrais une contrainte et non un plaisir.

● 2) Limitation de vitesse : Quelle limitation donnes-tu à ta PAL ?

Je ne donne pas de limitation à ma PAL tout simplement parce que je veux être libre de lire le nombre de livres voulu, et non m'imposer des limites.



● 3) Route prioritaire : Quel livre est ta prochaine priorité ?

The Book of Ivy me tente depuis un petit moment donc je pense le lire prochainement, mais pour ça il faudrait que l'amie à qui je l'ai prêté me le rende ! :(


● 4) Réservé aux camions : Quel pavé liras-tu prochainement ?

J'ai vraiment hâte de me replonger dans l'univers d'une braise sous la cendre de Sabaa Tahir avec le tome 2 de la saga ^^



● 5) Réservé aux bus : Un livre que tu réserves pour une période spéciale ?

Pas forcément, je lis un livre quand l'envie m'en prend, peut importe la saison ! :p

● 6) Stop : Un livre que tu as abandonné ?

Généralement je n'aime pas abandonner un livre, j'essaie de lui donner une chance jusqu'au bout mais je n'ai pas réussie avec le tome 1 de Charley Davidson !



● 7) Issue de secours : Un livre que tu as arrêté, mais que tu vas reprendre pendant une autre période ?

Ce n'est pas un livre, mais plutôt une saga : Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire de Lemony Snicket. À ce jour je n'ai lu que le tome 1 et la moitié du tome 2, mais j'ai commencé à me lasser de la trame, donc c'est une saga que je met de côté et que j'espère reprendre dans pas trop longtemps !



● 8) Sens interdit : Quel genre de livre ne t’attire pas particulièrement ?

Les romans policier ! C'est tout simplement une corvée pour moi de devoir en lire un !



● 9) A quel genre de livre donneras-tu une chance cette année ?

Peut être les romances. Je n'en lis pas beaucoup parce que je préfère largement les romans d'actions et d'aventure que les "je t'aime mais tu ne m'aimes pas", "je te quitte pour ensuite t'aimer à nouveau" et blablabla...

● 10) Feu tricolore : Un livre qui t’a fait passer par plusieurs émotions ?

C'est certainement la quête des livres-monde, lorsque je les aient lus pour la première fois.



● 11) Rond point : Un livre qui t’a fait tourner en rond ?

Océania tome 1 de Hélène Montardre !  Je n'arrivais pas du tout à rentrer dans l'histoire, donc je me suis horriblement ennuyée durant cette lecture...



● 12) Route à double sens : Un livre que tu as aimé et détesté à la fois ?

Aucun ne me vient à l'esprit. Je ne vois tout simplement pas comment on peut aimer et détester un roman a la fois.

● 13) Hotel : Quel livre t’a volé ton sommeil ?

La véritable réponse serait aucun. Tout simplement parce que je suis une fille raisonnable qui se couche à des heures correctes pour ne pas être trop fatiguée le lendemain :p
Mais un livre à cause duquel je me suis couchée tard ? Harry Potter et la coupe de feu.



● 14) Monument historique : Le livre qui pour toi est un monument (une perle, un bijou, THE livre) :

Je peux enfin le dire : Le pacte des marchombres de Pierre Bottero ! C'est tout simplement la meilleure saga au monde, celle qui m'a fait pleurer, rire, trembler et hurler de joie ! Si vous ne l'avez jamais lu, n'attendez plus et foncez vous la procurer, car c'est celle qui m'a marquée à vie ! Pour vous donner un exemple de mon amour pour elle : J'ai prêté le premier tome à une amie il y a peu pour la lui faire découvrir et bien le fait de ne pas avoir ce livre en vue m'a rempli d'un grand vide, il fallait vraiment qu'elle me le rende !! (mais non mais non, je ne suis pas parano...)



● 15) Autoroute : Qui tagues-tu ?

Ah ah, LA question fatidique !
Je tague :

L'étagère Ephémère
Plouf qui lit n'amasse pas Mousse
Les lectures de Loïs
Evasions Livresques
Les lectures d'Agathe



Bonnes lectures ♥

samedi 27 mai 2017

Harry Potter tome 4 → Et la Coupe de Feu

"Si tu veux savoir ce que vaut un homme, regarde donc comment il traite ses inférieurs, pas ses égaux."







Auteur : J.K Rowling
Genre : мαgιє, ƒαntαѕtιquє

775 pages








Harry Potter a quatorze ans et entre en quatrième année au collège de Poudlard. Une grande nouvelle attend Harry, Ron et Hermione à leur arrivée : la tenue d'un tournoi de magie exceptionnel entre les plus célèbres écoles de sorcellerie. Déjà les délégations étrangères font leur entrée. Harry se réjouit...trop vite. Il va se retrouver plongé au cœur des événements les plus dramatiques qu'il ait jamais eu à affronter.


Oui oui, je sais ce que vous devez vous dire : Quoi ? Mais pourquoi fait-elle encore une chronique sur Harry Potter alors qu'elle en a publiée une il n'y a pas longtemps ? 
Et bien parce que je suis faible, voilà tout. Une fois Le prisonnier d'Azkaban fini, je n'ai même pas réussie à tenir plus de 10 jours avant de m'attaquer au volume suivant, même si je m'était imposé un certain nombre de mois à laisser entre chaque tome pour redécouvrir à chaque fois cette magie qui fait le gros point fort de la saga ! Mais en même temps, ceux qui ont déjà lus cette saga doivent certainement me comprendre - et j'espère - me pardonner. Elle est tellement addictive ! 

Pas de coup de cœur pour moi cette fois ci ! Mais ce quatrième tome de Harry Potter a tout de même été une superbe lecture ! J.K Rowling a décidé dès le début de nous familiariser d'avantage avec son monde en invitant les Weasley, Hermione et Harry à la coupe du monde de Quidditch ! 

J'ai eu du mal au départ à me plonger correctement dans ce quatrième tome - "tu as du mal à chaque début de livre en même temps" devez-vous penser - mais là c'était vraiment difficile. J'avais l'impression que le récit ramait, qu'on en venait à rien, et j'attendais avec impatience la rentrée à Poudlard, afin que ça bouge un peu plus et que l'ennui disparaisse.
Heureusement, peu de temps après l'intrigue a enfin démarré, et j'ai pu retrouver avec bonheur cette magie qui m'a transporté comme dans le troisième tome de la saga.

J'ai beaucoup aimé le Tournoi des trois sorciers. C'est une bonne idée de la part de l'auteure, mais j'aurais préféré que les épreuves soient un tantinet plus périlleuses, difficiles ou même avec d'avantage de détails. J'ai trouvé que les champions réussissaient trop facilement et trop vite les challenges qui leurs étaient donnés.


En conclusion, j'ai beaucoup aimé ce roman, certes très gros, mais que tout amoureux de la saga dévorera très vite ! J'ai frissonné, j'ai été captivée et j'ai ri tout le long de ma lecture. J'enlève simplement des points à cause de la couverture qui aurait pu être plus belle si elle avait été d'avantage travaillée - et puis je n'ai jamais été fan des couvertures avec des dessins -  mais également à cause d'un début un peu long à démarrer ! 


○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○

"Nous allons venir te chercher, que ça plaise ou non à tes Moldus. Il n’est pas question que tu manques la Coupe du Monde, mais papa et maman pensent que ce serait mieux de faire semblant de leur demander la permission d’abord. S’ils sont d’accord, renvoie-moi Coq avec ta réponse illico presto et on viendra te chercher à cinq heures de l’après-midi dimanche prochain. S’ils ne sont pas d’accord, renvoie-moi Coq illico presto et on viendra quand même te chercher à cinq heures de l’après-midi dimanche prochain." [Lettre de Ron à Harry]

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○



Histoire :  4.5 /5
Personnages :  5 /5
Plume de l'auteur : 5 /5
Couverture : 
2.5 /5


 Ma Note : 17/20
Prochaine lecture :  La ligne verte de Stephen King

vendredi 19 mai 2017

Phobos tome 1

Cueille le jour.









Auteur : Victor Dixen
Genre : ѕ¢ιєn¢є-ƒι¢tιon, яoмαncє

433 pages









Six prétendantes d’un côté. Six prétendants de l’autre. Six minutes pour se rencontrer. L’éternité pour s’aimer. Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’œil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars. Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l’amour. Elle a signé pour un aller sans retour. Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter.


○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○
Je n'en finirait pas de remercier Julie pour m'avoir offert ce superbe cadeau !! <3
○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○


Voilà tellement longtemps que je voulais lire ce livre ! 
Le résumé m'intriguais, la couverture m'émerveillais, et c'est sans compter de sa grande présence sur la toile internet ! Je le voyais sur chaque blog, et la majorité des avis n'étaient que positifs ! Donc évidemment, ça m'a influencé et donné envie de me lancer à mon tour ! 

Parlons d'abord de la plume de Victor Dixen. Au départ, j'ai eu un peu de mal à m'habituer à son style que je trouvais assez "adulte" et l'écriture un peu petite me déstabilisait. Oui parce que avant de commencer ma lecture, je m'attendais à une écriture simple, fluide, avec la taille des lettres un peu plus grosses. Eh bien pas du tout ! Mais maintenant que j'ai finis ce roman, je me dis que c'est très bien comme c'est, et qu'il ne faut rien changer du tout. 

Donc du coup, comme je le disais plus haut, j'ai eu au départ un peu de mal avec la plume de l'auteur, mais passé quelques chapitres, je me suis habituée et j'ai pu me transporter plus aisément dans ma lecture !

Franchement, l'histoire est juste incroyable ! Nous ne suivons pas que la jeune Léonor, car dans ce livre les chapitres sont nommés comme au cinéma : Champ ou ContreChamp (il y a même Chaîne Genesis !)
Dans le plan Champ, on va suivre les six prétendantes dans leur vaisseau, en ContreChamp, nous nous retrouvons sur Terre, à suivre les organisateurs du programme Genesis, ou d'autres personnages ayant un rôle important et en Chaîne Genesis, nous sommes les spectateurs en train de visionner la célèbre chaîne de télé-réalité.

L'histoire est tellement addictive ! J'avais énormément de mal à lâcher le livre, je voulais absolument savoir la suite ! Je l'ai dévoré ! Il y a du suspens, de l'amour, de l'action et des secrets, sans compter de l'originalité de cette trame ! Un voyage pour Mars, qui l'eût cru ? 

Les personnages ont tous un passé difficile. Ils n'ont pas de famille, rien pour les retenir sur Terre, rien pour les faire regretter leur départ. Je ne me suis pas spécialement attachée à eux. À vrai dire, je ne me suis même pas posé la question. Ils étaient là, c'est tout. 

Et puis cette fin nous donne tellement envie de se procurer la suite !!!


En conclusion, j'ai énormément apprécié ma lecture, où l'auteur a réussi à me transporter très loin vers Mars. L'histoire est travaillé et franchement, je dis chapeau à Victor Dixen pour avoir eu cette imagination de dingue !


○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○

Mon reflet m'apparaît brutalement dans la glace circulaire qui entoure la pièce. Impossible d'échapper à l'image de mon dos, captée par la portion du miroir qui tapissé le placard container derrière moi, et réfléchie dans celle qui me fait face au dessus du lavabo.
La Salamandre.
C'est comme ça que j'appelle la brûlure qui a failli me tuer quand j'avais trois ans.


○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○



Histoire
: 4.5 /5 
Personnages : 4 /5
Plume de l'auteur : 4.5 /5
Couverture : 5 /5

Coup de ♥

 Ma Note : 18/20

lundi 15 mai 2017

Harry Potter tome 3 → Et le prisonnier d'Azkaban

Je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises.








Auteur : J.K Rowling
Genre : мαgιє, ƒαntαѕtιquє

444 pages










Sirius Black, le dangereux criminel, qui s'est échappé de la forteresse d'Azkaban, recherche Harry Potter. C'est donc sous bonne garde que l'apprenti sorcier fait sa troisième rentrée. Au programme : des cours de divination, la fabrication d'une potion de ratatinage, le dressage des hippogriffes... Mais Harry est-il vraiment à l'abri du danger qui le menace ?



Depuis que j'ai fini ce livre, je n'ai qu'un seul mot à la bouche : Whaou !

Je ne sais pas comment vous décrire mon admiration pour J.K Rowling maintenant que j'ai tourné la dernière page de ce troisième tome d'Harry Potter. Je ne comprend tout simplement pas comment une personne puisse déborder d'autant d'imagination ! L'univers que nous propose l'auteure est intensément riche, varié et imaginé jusque dans les moindres détails ! 

Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban a été un immense coup de cœur ! L'histoire est tout simplement géniale et extrêmement bien choisie. J'ai été immensément heureuse de retrouver Harry, Ron, Hermione, Dumbledore, Hagrid, Rogue (bizarrement) et tous les autres personnages ! 

Je crois bien que c'est la première fois que j'arrive à me plonger aussi intensément dans une histoire ! Plusieurs heures par jour, je m'enfermait dans ma chambre pour poursuivre l'aventure, tellement absorbée par cet univers. Je ne voyais pas le temps filer, les pages se tourner et les chapitres se dévorer. Plus rien autour de moi ne m'intéressais, j'était totalement engloutie par le livre et son contenu.

Pour le moment, ce tome est mon préféré des trois que j'ai pu lire jusqu'à présent ! 
Y repenser me donne une boule au ventre, des paillettes dans les yeux et une envie folle de faire une relecture, là, maintenant, tout de suite ! Je lui aurais bien mis 20/20, mais comme je note mes lectures avec un système assez strict, je ne pouvais pas mettre la note maximale étant donné que la couverture est, certes jolie, mais sans plus.

Je crois que ce que je préfère le plus dans l'univers de J.K Rowling, c'est la dissimulation de tous ces détails que l'on ne remarque pas durant la première lecture, mais dont on se rend compte quand on connaît la trame, ce qu'il va se passer ensuite. C'est là que c'est magique. On souris jusqu'aux oreilles, heureux d'avoir remarqué ce message caché. Et ça c'est beau.


En conclusion, Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban a été un big coup de cœur, avec des personnages horriblement marquants, un univers richement détaillé à nous couper le souffle et une beauté de l'histoire à n'en plus finir. 


○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○

Comme si une main invisible écrivait sur le parchemin, des mots apparurent alors à sa surface:
Mr Lunard présent ses respects au professeur Rogue et lui demande de bien vouloir cesser de mettre son énorme nez dans les affaires d'autrui.
Rogue se figea. Harry, stupéfait, lut le message. Mais le parchemin ne s'arrêta pas là. D'autres mots apparurent:
Mr Cornedrue approuve Mr Lunard et voudrait ajouter que le professeur Rogue et un horrible crétin.
La situation aurait été comique si elle n'avait pas été aussi grave. D'autres mots s'inscrivirent sur le parchemin:
Mr Patmol voudrait faire part de son ébahissement à la pensée qu'un tel imbécile ait pu devenir professeur.
Horrifié, Harry ferma les yeux. Lorsqu'il les rouvrit, le parchemin avait livré ses derniers mots:
Mr Quedever souhaite le bonjour au professeur Rogue et lui conseillle de se laver les cheveux, s'il veut cesser de ressembler à un tas d'ordures.


○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○



Histoire :  5 /5
Personnages :  5 /5
Plume de l'auteur : 5 /5
Couverture : 3 /5


Coup de ♥

 Ma Note : 18/20
Prochaine lecture : Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire tome 1 de Lemony Snicket

vendredi 12 mai 2017

Océania tome 1 → La prophétie des oiseaux

Les oiseaux nous apportent des nouvelles du monde.








Auteur : Hélène Montardre
Genre : ∂уѕtoριe, contємρoяaιn

347 pages









 " Flavia jeta un coup d'œil au ciel bas et gris, enfila bottes et ciré, prit des gants. Dehors, la rumeur était plus forte, plus dense. Elle couvrait le souffle du vent et emplissait le ciel. Un délicieux frisson lui parcourut le dos. Il se passait quelque chose ! Quelque chose de nouveau, d'effrayant et de très excitant... "



Avant de commencer cette chronique, sachez que j'ai eu énormément de mal à lire ce livre. Ça a tout simplement été un calvaire de le finir mais j'ai finalement réussi, et suis de retour pour un avis extrêmement mitigé...

Nous nous retrouvons donc auprès de Flavia, une jeune adolescente qui a vécu et grandit avec son grand père Anatole, après la mort de ses parents durant un naufrage. Le métier de guetteur consiste à observer les oiseaux, leurs lieux de vie, leurs migrations, leur alimentation et toutes autres informations les concernant. Le grand père de Flavia est un guetteur. L'héroïne passe donc la plupart de ses journées à regarder mouettes, goélands, oies sauvages et cormorans. Mais victime du réchauffement de la planète, l'océan se met à monter de plus en plus vite, et les terres vont bientôt être englouties...

Pour commencer, je trouve cette idée de montées des eaux et de réchauffement climatique très réaliste et bien choisie. Nombreuses sont les dystopies qui tournent autour de guerres, de systèmes politiques extrêmement stricts ou encore de jeux cruels destinés à distraire les spectateurs. Mais il n'existe que très peu d'auteurs se focalisant sur la pollution, les déchets et les causes de notre consommation trop importante de produits mauvais pour l'environnement.

La trame de cette histoire est très bien imaginée, le roman aurait même put être une belle découverte si il y avait eu plus de profondeur de récit. Durant toute ma lecture, j'ai eu l'impression de ne pas du tout être à ma place ici, que tout avait été écrit pour que je ne continue pas ma lecture jusqu'au bout. Le lecteur est en quelque sorte éjecté de l'histoire, considéré comme indésirable. Tout est trop en surface, et j'ai eu l'horrible impression qu'Hélène n'ai pas cherché à approfondir d'avantage son récit. C'est simple : j'aurais put stopper ma lecture sur un coup de tête, je n'aurais été affectée en rien puisque je ne me plongeais jamais réellement dans l'histoire. C'était tout bonnement impossible.

Et puis j'ai trouvé les personnages cruellement vides, plats. 
L'héroïne avait beau l'être un peu moins que les autres, elle ne se remettait pas assez en question, n'avait aucuns souvenirs, aucuns projets d'avenirs, aucune envie profonde, rien. Comme si elle n'était finalement qu'une coquille vide.


En conclusion, j'ai été très déçue de ma lecture, même si j'ai sentie dès le début que ça n'allait pas me plaire. Le récit est horriblement plat, en surface, en manque de précisions et de travail pour le rendre meilleur.


○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○

Quand elle ouvrit les yeux, elle le reconnut aussitôt. C'était lui.
Lui qu'elle attendait sans le savoir depuis toujours, persuadée qu'il arriverait dans sa vie, elle ne savait pas où ni quand. C'était son visage. Elle ne l'avait jamais vu, ni même décrit, à peine imaginé et pourtant, il était là, comme une évidence. Une étrange sensation l'envahit. ça ressemblait au bonheur. Apaisée, elle referma les yeux. 


○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○



Histoire :  2.5 /5
Personnages :  1.5 /5
Plume de l'auteur : 3 /5
Couverture : 2.5 /5



Ma Note : 9.5/20
Prochaine lecture : Harry Potter tome 3 de J.K Rowling

mardi 9 mai 2017

La Symphonie des Abysses Livre II

C'est en n'étant personne que l'on peut devenir quelqu'un.









Auteur : Carina Rozenfeld
Genre : αvєntuяє, ѕ¢ιєn¢є-ƒι¢tιon

415 pages







Une nouvelle ville,
De nouvelles lois,
Les mêmes interdits.
Abrielle et ses compagnons croyaient s'être enfin affranchis du tyrannique Règlement Intérieur. Hélas, ils vont découvrir que les rêves qu'ils portent en eux ne pourront jamais s'exprimer dans l'enceinte du Mur. Mais leur rencontre avec Eyal, jeune homme assoiffé de vérité, va faire renaître l'espoir.
Aucun mur, aussi haut soit-il, 
ne peut étouffer les cœurs épris de liberté.
Car un passage vers l'extérieur existe bel et bien. Pour y accéder, Abrielle et ses amis vont devoir vaincre les terribles gardiens qui le défendent farouchement...



○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○
J'ai lu La Symphonie des Abysses 2 en lecture commune avec Reading Love du blog Les lectures de Fifi
○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○



/!\ Spoilers si vous n'avez pas lu le premier tome ! /!\


Ça faisait un moment que ce livre traînait dans ma PAL. Le tome 1 m'avait vraiment beaucoup plu avec son univers fermé, strict et incroyablement original, donc je voulais absolument lire la suite !

Alors déjà, j'ai trouvé le début un peu dur à accrocher, à se rappeler chaque nom, à retrouver ses repères. Bien sûr, je me rappelait de l'Anneau, du Mur, du Cercle et tous ces autres noms mais je ne me souvenais plus de la fin du tome 1, j'ai donc dût le ressortir de ma bibliothèque pour en lire le dernier chapitre.

Il faut que je vous prévienne : les premiers chapitres sont extrêmement longs et deviennent un peu lassant au bout d'un moment. Pourquoi ? On y suit Eyal, on nouveau protagoniste qui vit dans une nouvelle ville, toujours accablé par un règlement intérieur, mais cette fois-ci constitué différemment. Dans ce nouvel endroit, les hommes sont divisés en deux catégories : les sombres et les pâles. Ils vivent séparés, se détestent, et les "mélangés" sont rejetés et travaillent en tant qu'esclaves.
Eyal est lui-même un mélangé. Alors durant la première partie du livre, on en apprend plus sur sa vie, son passé, sa famille et sa situation actuelle. Donc oui, comme dit plus haut, c'est long.

Mais heureusement, Abrielle, Sand et Cahill ne tardent pas à faire leur apparition dans l'histoire et c'est à ce moment là que tout devient plus intéressant ! L'action arrive et avec elle des révélations, de nouveaux espoirs, un nouveau but. 
Je ne m'étais pas rendue compte à quel point ces personnages m'avaient manqués ! De plus, j'ai une petite préférence pour Sa et Ca. Lorsqu'ils étaient neutres et sans sexe pour se définir, ils s'aimaient. D'un amour puissant, bouleversant. Et même après avoir reçus leurs injections, avoir découverts qu'ils avaient tous deux décidés de devenir des hommes, ils ont continués à s'aimer. Là, Carina Rozenfeld brise un gros cliché qui fait, selon moi, toute la beauté du livre. 

Ma seule déception étant la fin. J'ai vraiment été déçue par les derniers chapitres qui ne collent pas du tout au reste de l'univers. Comme si l'auteure ne savait pas quoi écrire à ce moment là, comme si elle n'avait pas prévu ce moment et donc a dut opter pour une solution de secours. J'ai trouvé cette fin très enfantine, non exploité et pas du tout réfléchie...Et puis a mon avis, elle finit nettement trop tôt. On ne sait pas ce que deviens le père et la mère d'Abrielle, la tigresse, le père d'Eyal et tous les autres habitants de l'Anneau. Parfois, les fins prématurées apportent du suspens, de la réflexion et du bonheur au lecteur qui peut imaginer la suite à sa manière. Mais là, il en fallait vraiment une. On ne peut pas imaginer nous-même ce qu'il va se passer ensuite, et c'est très frustrant.



En conclusion, j'ai été très heureuse de lire ce second et dernier tome de la saga. L'univers est plus approfondis, on en apprend d'avantage quand à l'origine de la construction de l'Anneau et les personnages sont nettement plus approfondis, plus mûrs. Il y a juste le début un peu lent et ennuyant ainsi que la fin décevante qui enlèvent des points à ma note finale...



○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○

Sand laissa passer un silence, cherchant ses mots. Comment exprimer ce qu’il avait au fond du cœur, comment lui faire comprendre que l’amour qu’il ressentait à son égard n’avait jamais été une question de physique ? Quand ils étaient Neutres, ils étaient laids, l’un et l’autre, et pourtant ils s’aimaient. Et quand ils avaient eu peur que leur choix au moment de l’Injection change quelque chose entre eux, c’était pour leurs âmes, pour ce qu’ils étaient au fond d’eux-mêmes et qui les rendait beaux à leurs yeux.


○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○



Histoire :  4 /5
Personnages :  4 /5
Plume de l'auteur : 5 /5
Couverture : 3 /5



Ma Note : 16/20
Prochaine lecture : Océania tome 1 de Hélène Montardre